--

mardi 30 septembre 2014

PROBLEME DE LA CHARGE EN FLUIDE SUR LINSTALATION EN PRATIQUE

PROBLEME DE LA CHARGE EN FLUIDE
SUR LINSTALATION  
EN PRATIQUE

PROBLEME DE LA CHARGE EN FLUIDE

INTRODUCTION:

Si un manque de charge peut être provoqué par une fuite accidentelle de fluide frigorigène, un excès de charge a le plus souvent pour origine une erreur humaine provoquée par l'incompétence d'un intervenant.

Afin de limiter ce type d'erreur, il ne semble pas inutile d'apporter quelques précisions en répondant à quelques questions usuelles sur ce délicat sujet.

A)  A quoi  sert  la  bouteille  liquide  ?

Pour bien comprendre le rôle de la bouteille liquide, nous prendrons l'exemple de l'installation ci- dessous, en parfait êtat de foncticinnement. Regardons comment évoluent certains paramètres entre l'enclenchement et la coupure du compresseur par le thermostat de régulation.
PROBLEME DE LA CHARGE EN FLUIDE 2

La température étant relativement élevée en ambiance, le thermostat de  régulation enclenche le compresseur.

A ce moment, la température de l'air à l'entrée de l'évaporateur est de 25 C.

La BP s'étant stabilisée à 5 bar (avec du R22), la tempé rature d'évaporation corres pondante est de 6°C.

En négligeant volontairement les pertes de charge à l'aspiration du compresseur, cela représente  un delte temp  total sur l'évaporateur d'environ 25 - 6 — 19‘C.
  Si la température mesurée au bulbe du détendeur est par exemple de 1 C cela indique que la surchauffe est réglée à environ 7°C.

Enfin, notons que le thermostat venant d'enclencher le compresseur, l'air est plutöt chaud à l'entrée de l'évaporateur. En conséquence, l'ébitllition du fluide frigorigène est très intense et nécessite une ouverture importante du détendeur pour maintenir la surchauffe à 7’C.

Puisque le détendeur est plutôt ouvert, la BP et le débit masse de frigorigène sont plutôt élevés. En conséquence, la puissance frigorifique est très bonne et il y a beaucoup de liquide dans l'évaporateur (bien sûr, la charge en fluide frigorigène étant normale, s'il y a beaucoup de liquide dans l'évaporateur c'est qu'il y en a comparativement peu dans le condenseur et la bouteille).

Reprenons la mëme installation un peu plus tard, alors que la température de l'air est descendue à 21°C à l'entrée de l'évaporateur, et regardons comment ont évolué les différents paramè- tres (pour simplifier, nous admettrons que la HP est bien régulée et n'a pas varié de façon sensible).

PROBLEME DE LA CHARGE EN FLUIDE 3

Puisque la température de l'air a diminué de 4’C à l'entrée de l'évaporateur, il faut maintenant une longueur de tube beaucoup plus importante pour  assurer la même surchauffe constante aux gaz qui quittent l'évaporateur.

Cela signifie que le détendeur s'est obligatoirement refermé


En conclusion, Pour maintenir sa surchauffe constante à 7C  le détendeur est obigatoirement  ouvert que lorsque l'air était à 25’C.

Comparativement au fonctionnement précédent, puisque le détendeur a fermé, cela implique que la BP a diminué et que le débit masse de frigorigène est plus faible. La puissance frigorifique est donc réduite et il y a beaucoup moins de Iiqui’de dans l’évaporateur que précédemment.

En conséquence, s'il y a moins de liquide dans l'évaporateur, c'est qu'il y en a davantage dans le condenseur et dans la bouteille.

Notons qu'avec une HP relativement stable, le delta de temperateur  total sur l'évaporateur ne varie pas et reste égal à d'environ 19°C, ce qui signifie que la température d'évaporation sera de l'ordre de 21 - 19 - 2°C (cc qui représente avec du M2 une BP de 4,3 bar).

De plus, puisque le détendu Ht Réglé pour maintenir une sur hauffe de 7°C et que l'évaporation se produit maintenant à 2°C, la température au bulbe du détendeur sera de l'ordre de 2 + 7 - 9°C.

Remarquons qu'en fin de cycle (21‘C en ambiance), non seulement il y a davantage de liquide dans le condenseur et la bouteille, mais le débit masse de frigorigène étant plus faible, le liquide circule beaucoup plus lentement dans le bas du condenseur.


Puisqu’il y a davatage de liquide qui reste plus longtemps en contact avec l’air extérieur. le sous seroidissenient ser a meilleur.

Ainsi, sur une installation équipée d'un détendeur thermostatique, plus la température de l'air à l'entrée de l'évaporateur diminue et plus le détendeur étrangle en réduisant le débit masse et la puissance frigorifique.

Simultanément, il y a de moins en moins de liquide dans l'évaporateur et le niveau du liquide monte à l’intérieur de la bouteille.

 ----------------A suiver 
                                              abo bahaa eddene



0 commentaire:

Enregistrer un commentaire

 
back to top