--

mardi 25 août 2015

PROBLEME DU FLASH GAS DANS LA LIGNE LIQUIDE parti 1

PROBLEME  DU FLASH GAS
DANS LA LIGNE LIQUIDE
 parti 1

FLASH GAS

presantation:
Avant d'étudier en détail la famille des pannes de la pré-détente, ce chapitre se propose d'exp1iciter le phénomene trop méconnu de la pré-détente instantanée dans la ligne liquide (appelé fiash gas par les anglo—saxons ).


Pour rappel, 1'huile uti1ise’e dans les installations frigorifiques est trés peu miscible avec Ie fluide frigorigéne en phase vapeur. Aussi la sélection et Ie trace’ des tuyauteries d 'aspiration et de refoulement doit étre particuliérement soigné afin que 1'huile qui part en permanence par Ie refoulement du compresseur puisse revenir saris probléme par l'aspiration (les problemes liés aux retours d'huiIe )

A l'inverse, cette huile  se mélange parfaitement avec le fluide frigorigéne liquide et son enntrenement dans Ie condenseur et la ligne liquide ne pose généraleinent pas de probléme, méme si  la vitesse du mélange est faible on si la tuyauterie présente des points bas.

Pourtant, sur les installations ou le condenseura air est assez éloigné de l’évaporateur, si une man- vaise conception de la ligne liquide ne risque pas de créer des problémes de retour d'huile, elle peut provoquer  une perte  de charge suf fisante  pour  engendrer  Ie phénoméne  de flash gas.

A)  Probléme  de  la   longueur   et  du  diamétre   de  la   ligne  liquide   :

Rappelons d'abord que les phénoménes qui se produisent lorsque du fluide frigorigéne parcourt une tuyauterie sont similaires a ceux qui accompagnent Ie passage d'un courant électrique dans un conducteur.


diamétre   de  la   ligne  liquide
Un conducteur électrique oppose une résistance (R) an passage d'un courant et crée une chute de tension AU gut dépend de l'intensite’ du courant, de la longueur, de la section et de la nature du conducteur.

De méme, 1orsqu 'un fluide circule dans une tuyauterie, celle-ci oppose une résistance au passage du fluide et crée une chute de pression AP qui dépend entre autres de la natu- re et de la vitesse du fluide, de la longueur, de la section et de la nature de la tuyauterie.


Puisque la perte de charge (AP) d'une tuyauterie donnée dépend de sa longueur et de sa section, Ie diamétre d'une ligne liquide de grande longueur doit étre sélectionné avec Ie plus grand som sous peine d'obtenir une perte de charge trop importante et de risquer Ie flash gas.

Prenons  un exemple pour  illustrer  comment  se produit  le flash  gas dans une  ligne liquide inal  sélectionnée  :
ligne liquide
Le compresseur ci-contre refoule dans le condenseur des vapeurs surchauffées de R22 qui se de’surchauf- tent puis se condensent a 44’C.
Le patter de condensation se faisant a 44C  HP lue  au  manometre   de refoulement  est de 15,9 bar
La derniére molécule de vapeur se condense a 44°C, puts Ie liquide continue :i se refroidir  au contact  de
l'air qui ventile Ie condenseur pour atteindre une température de 40°C :i la sortie du condenseur (Ie liquide a doric été sons-refroidi de 4’C).
Mais la table des vapeurs saturantes du R22 nous indique qu'a 40°C, 1'équilibre entre Ie liquide ct les vapeurs du fluide s'établit a 14,3 bar
Err conséquence, st la pression du liquide a 40°C descend en dessous de ces 14,3 bar fatidiques, l’équilibre sera ronipu et du liquide commencera  a se vaporiser  bien avant Ie détendeur (c'est 1’effet flash gas).


flash gas

Dans 1'exemple ci-des5us, la section de la ligne liquide de grande longueur étant trop faible, le dP est beaucoup  trop important et Ie flash  gas se produit  dés que la pression  chute en dessous de  14,3 bar.

Notons qu'avec un sous refroidissemerit de seulement 2’C (le liquide serait donc a 42°C dans la bouteille), Ie flash gas se produirait dés que la pression  descendrait en dessous de 15,1 bar, done encore plus  tot.
nota:
Les  resque  de  flash  gas  sent  autant plus  important  que le   Ie sons
refroidissement et  est faible    .'

                                      abo bahaa eddine

0 commentaire:

Enregistrer un commentaire

 
back to top